Relations sexuelles avant et hors mariage

Relations sexuelles avant et hors mariage
Share Button

Témoignage et point de vue biblique

Témoignage 1ère partie

Bonjour. Je suis un gars. Lorsque j’étais à la fac, je me souviens de ce que j’appelais « l’arrière-goût après l’amour ». Le lendemain d’une nuit passée avec une fille, je ressentais toujours un vide en moi et même du regret. C’est quelque chose que l’on ne voit pas à la TV ou au cinéma, pourtant c’est très courant. Plusieurs personnes me l’ont rapporté.

Je me disais alors : « J’ai simplement besoin de plus de sexe, c’est tout ». C’est souvent ce que l’on pense lorsque quelque chose ne nous apporte pas le bonheur qu’on espérait. Par exemple, nous achetons enfin la voiture de nos rêves mais après quelques temps, on s’en lasse. Au lieu de réaliser que celle-ci ne pouvait pas vraiment nous satisfaire, nous faisons souvent l’erreur de penser : « Bon, je crois qu’en fait, c’était pas cette voiture qu’il me fallait ». Ainsi, je m’illusionnais moi-même et ne voyais pas qu’un tel raisonnement conduisait à une surenchère perpétuelle d’expériences et de déceptions.

Je sais maintenant que le sexe dit « libre » n’est pas une passion épanouissante et sans conséquence, contrairement à l’idée que les médias véhiculent. Une femme va accepter d’avoir des relations sexuelles avec quelqu’un, même si elle n’en a pas forcément envie, par désir de vivre une intimité relationnelle avec l’autre. Chez la fille, la tête et le coeur priment sur l’acte en lui-même. Tandis que chez nous les gars, c’est exactement l’inverse qui se passe : nous avons tendance à nous laisser entraîner par nos pulsions avant d’avoir le désir d’approfondir une relation. N’est-ce pas le plus souvent le gars qui demande à la fille ? Pourquoi ? Pour le plaisir physique, certainement, mais aussi, je pense, pour une autre raison : ça lui permet de se sentir viril. Mais l’ironie de la chose, c’est qu’il n’y a rien de viril à brusquer et à décevoir une femme.

Je me suis rendu compte également que lorsque vous honorez une femme (c’est-à-dire que vous la respectez physiquement, que vous cherchez d’abord à la connaître), vous vous honorez vous-même. Pourquoi ? Parce que lorsque vous écoutez et suivez enfin ce que votre coeur vous dicte, vous vous épargnez de lourds regrets, longs à porter. Les regrets durent beaucoup plus longtemps que le plaisir momentané. Ainsi, vous prenez soin de vous-même en même temps que vous respectez l’autre.

Une autre chose que j’ai réalisée, c’est que la fidélité, l’engagement, la confiance sont des bases fondamentales à la réussite d’une relation qui dure et qui est épanouissante. Alors pourquoi tolérons-nous d’avoir des expériences pré-maritales ? N’est-ce pas paradoxal ? On peut même pousser un peu plus loin : cette femme est la fille de quelqu’un. Et si c’était ma propre fille ? Aimerais-je que des gars couchent avec elle, pour « essayer », dans l’espoir que ça tienne un jour ? Personnellement, je vois maintenant les femmes d’une tout autre façon. Je les vois comme étant la future femme de quelqu’un, la fille ou la soeur d’un autre…

Il faut savoir aussi une chose très importante : la relation sexuelle est une chose mystérieuse qui crée un lien très fort entre les deux personnes, même s’il ne s’agit que d’une relation « passagère ». La relation sexuelle devrait compléter une relation pré-existante, mais ne devrait pas être l’aspect le plus important de celle-ci. Cela devrait être la cerise sur le gâteau, lorsque tous les autres aspects de la relation marchent bien. J’ai compris à travers mes lectures et des discussions avec des couples, que les relations sexuelles seront super si tout le reste dans la relation est super. L’inverse fait des dégâts. On en ressort aigris, maussades, encore moins proches qu’avant.

Plus nous avons été lié à d’autres partenaires, moins nous pourrons être liés à un conjoint. Excusez l’exemple, mais ça fonctionne un peu comme un morceau de scotch : plus on l’utilise sur différentes surfaces, moins il va coller. Après un certain temps, il va même ne plus coller du tout. Tandis que chaque jour que je passe, me gardant sexuellement pour ma future femme, fera de ma relation avec elle une relation d’autant plus forte. C’est pourquoi je sais maintenant que je n’ai pas besoin de coucher avec ma fiancée pour voir si nous sommes compatibles. Si tous les autres aspects de la relation sont positifs, je sais que notre relation sexuelle se passera très bien, une fois engagés pour la vie.

Témoignage 2ème partie : point de vue chrétien

Pour finir, je reviens à ce dont j’ai parlé au début : le vide ressenti à l’intérieur. Quelque part, nous cherchons tous LE bonheur, ce sentiment de plénitude intérieure. Peut-être êtes-vous comme je l’étais et pensez-vous que la relation amoureuse (et sexuelle) est celle qui comble ce vide. Maintenant je sais que même à deux, il y a une solitude qui demeure, profondément. Qui peut vraiment nous connaître intimement et nous aimer à la perfection ? C’est pourtant de cela dont nous avons besoin. Mais si nous nous focalisons sur le sexe pour étancher cette soif, nous courrons le risque d’être désappointés et de rechercher une surenchère. Nous allons faire peser sur l’autre des attentes irréalistes et injustes. Pour ma part, j’ai découvert que Dieu nous a créés d’une telle façon que rien au monde ne peut vraiment nous satisfaire, excepté lui-même. Le philosophe et mathématicien Pascal a dit : « il y a en l’homme un vide en forme de Dieu, que Dieu seul peut remplir« .

Dieu nous aime et veut le meilleur pour nous. Et comme le meilleur pour nous, c’est Lui, Il veut que nous nous tournions vers Lui. Ce que je vous dis là, je l’ai vécu. Le vide que j’avais, a disparu lorsque j’ai demandé à Dieu d’entrer dans ma vie au travers de Jésus. Il m’a parlé à travers cette phrase : « Celui qui vient à moi n’aura plus jamais faim, et celui qui croit en moi n’aura plus jamais soif » (Evangile selon Jean 6:35). Ces paroles se sont accomplies dans ma vie. Connaître la présence de Dieu m’a donné une satisfaction beaucoup plus grande que ce que le sexe avait jamais pu me procurer.

Ce que la Bible dit de la sexualité hors mariage

La Bible parle de manière très positive de la sexualité. L’apôtre Paul par exemple, encourage les couples mariés à ne pas se priver de relations sexuelles (1 Corinthiens ch.7 v. 5). La sexualité est bonne. Elle est un don de Dieu à l’être humain : don de Dieu pour le plaisir des sens, pour l’intimité relationnelle et pour la procréation. Mais afin qu’elle soit épanouissante et exercée dans le respect de l’autre, la sexualité est appelée à se vivre dans un cadre précis : le mariage.

Hors du cadre du mariage, Dieu dit que la sexualité n’est pas bonne, saine. Exemples de passages :
« Si ceux qui ne sont pas mariés manquent de continence, qu’ils se marient ; car il vaut mieux se marier que de brûler. » (1ère épître aux Corinthiens ch .7 v.8-9) ;
« Fuyez la débauche (=sexualité déréglée, excessive). Quelqu’autre péché qu’un homme commette, ce péché est hors du corps ; mais celui qui se livre à la débauche pèche contre son propre corps. Ne savez-vous pas que votre corps est le temple du Saint-Esprit qui est en vous, que vous avez reçu de Dieu… ?» (1ère épître aux Corinthiens ch. 6 v.18-19).
« Que le mariage soit honoré de tous et le lit conjugal exempt de souillure, car Dieu jugera les débauchés et les adultères » (épître aux Hébreux ch.13 v.4).

Explication des textes bibliques

Le mot « débauche » est la traduction du grec original « porneia » (d’où vient « pornographie »). Utilisé 39 fois dans le Nouveau Testament, ce terme désigne toute sexualité qui est pratiquée en dehors du mariage (avant ou après) et qui est condamnée par la Bible. Mais pourquoi le sexe serait-il de la « débauche » hors mariage, et comme par magie, deviendrait-il bon une fois mariés ?

Il n’y a pas de « magie » ici, ni de décret arbitraire et sans fondement de la part de Dieu. La différence se situe dans le lien social, dans l’engagement dans la durée, dans l’apprentissage de la maîtrise de soi et du respect de l’autre – autrement dit dans la signification profonde et réelle du mariage.

La différence vient aussi de la signification même des relations sexuelles. Le sexe est ce qui est le plus intime en nous. Coucher ensemble crée un lien, qu’on s’en défende ou pas. Ce lien est positif dans le mariage car il est fait dans un climat de sécurité, de confiance, d’engagement et de reconnaissance sociale, qui permet la transparence, la vulnérabilité, l’amour vrai. Ce lien est négatif s’il est établi hors mariage à cause de l’absence de l’un ou de plusieurs de ces éléments. La sexualité exige la sécurité affective, c’est-à-dire la confiance absolue en l’autre, la connaissance de l’autre et l’engagement sur le long terme, parce que coucher avec l’autre, c’est s’abandonner à l’autre, c’est lui donner notre intimité la plus profonde. Ce n’est pas à prendre à la légère.

Vouloir coucher ensemble, bien souvent, est seulement l’expression inconsciente du désir que nous avons de nous rassurer nous-mêmes ou de l’envie égoïste du corps de l’autre. Nous voulons faire comme dans les films, nous voulons nous prouver quelque chose à nous-mêmes, nous voulons garder l’autre, nous voulons profiter du corps de l’autre… Toutes ces choses n’émanent pas d’un amour vrai pour l’autre. L’amour vrai sait attendre, car il ne veut pas l’autre pour soi. La sexualité est le couronnement qui nous attend après s’être préparés ensemble au mariage, après s’être engagés et montré l’un à l’autre que nous nous aimons vraiment.

Enfin, la maîtrise de soi dans le domaine sexuel est nécessaire dans le mariage (pas seulement avant). Si nous avons appris à nous maîtriser avant le mariage, nous saurons mieux nous maîtriser après, résister aux tentations, supporter l’attente… C’est une sécurité supplémentaire pour nous et notre conjoint. Quand Dieu nous indique un chemin – y compris en matière de sexualité – c’est pour notre bien ; nous avons tout à gagner à respecter ses conseils.


Pour en savoir plus sur Dieu:
> Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Sexualité

Témoignage: ma lutte avec la pornographie

Sexualité

Pornographie : attraits et risques

Sexualité

Désir sexuel : ce qu’il cache

Sexualité

Dieu et le sexe

Mentions Légales — Copyright 2017 - Furious creation