Les rubriques

• Amour, sexualité
• Développement de soi
• Rompre la dépendance
• Grandes questions
• Mort et au-delà
• Religions
• Paranormal
• Dieu
• Jésus
• Bible et Evangiles
• Histoires de vie
• Parcours interactifs


NOUVEAU SITE

Découvrez le message de l'Evangile en vidéos sur atoi2voirDIEU
L\'art d\'être parent - L\'enjeu des 6 premières années

Ce livre est une réflexion saine sur la relation avec un nouveau-né, un nourrisson et l'enfant en rapport avec son développement affectif, social et intellectuel. Ecrit par une psychologue, conseillère pour le site atoi2voir.com.
>voir les détails


DECOUVRIR

> Croire et Vivre

un magazine de qualité
sur la vie et la spiritualité

A VOIR !

> Cmavie.tv

Site de bien être et santé en vidéo

> Zemag
.
"Dieu existe, des témoins parlent"
Vous êtes ici : Les rubriques > Bible et Evangiles


Imprimer l'article  Suggérer l'article à un ami
Histoire de la Bible
par T.G., aumônier

 
 
Plan de l'article
* I. Origine, transmission, fiabilité des textes de la Bible
*
II. Constitution du "canon" biblique : l'AT
* III. Constitution du "canon" biblique : le NT


I. Origine, transmission, fiabilité des textes de la Bible :
Constitution de l'Ancien Testament


Le terme de « Bible », vient du mot grec biblos qui signifie "les livres". On pense que c'est vers 400 apr. J.C. qu'on a commencé à appeler « Bible » l'ensemble constitué de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament (66 livres au total). Le fait d'employer le singulier indique que l'on considérait ces livres comme formant une unité particulière, faisant de la Bible une pièce supérieure à toutes les autres œuvres littéraires d'origine humaine (voir : le message de la Bible).
 
Au début, les livres étaient écrits sur des rouleaux de parchemin séparés. Puis, dans les premiers siècles apr. JC., on inventa le codex, manuscrit où les deux faces d'une feuille sont écrites et où les feuilles sont reliées entre elles. On a pu alors rassembler plusieurs livres. Les plus célèbres sont le codex du Sinaï, du 4ème siècle (composé du NT et d'une partie de l'AT) ; le codex d'Alexandrie, du 5ème siècle (qui comprend la Bible presqu'entière) ; le codex du Vatican, du 4ème siècle (qui comprend aussi presque toute la Bible).

C'est grâce au travail de fourmi des scribes juifs, qui recopiaient scrupuleusement les textes, que l'AT nous est parvenu à travers les âges. Pour être sûr de leur travail, ils comptaient le nombre de lettres, le nombre de certaines expressions, la lettre du milieu à chaque ligne, ainsi que le mot et le verset du milieu dans chaque livre ! C'est ainsi, que, malgré un procédé humain de transmission, nous pouvons être entièrement sûr de la fiabilité du texte en notre possession.

Les éditions actuelles de nos Bibles se basent toutes sur le manuscrit le plus complet existant à ce jour : il se trouve à St Petersbourg et est daté de 1008 apr. JC. Il est appelé texte massorétique en référence aux Massorètes, les rabbins qui ont soigneusement copié l'AT entre 500 et 1000 apr. JC. Ce sont eux qui ont mis des voyelles dans le texte hébreu, afin d'en fixer la prononciation (qui avait tendance à se perdre) et l'ont divisé en versets.  Nous possédons en plus de ce texte quelques 2000 fragments de l'AT et 4 traductions, datés de diverses époques. Deux sont datées de –300 av. JC. : ce sont « la Septante », traduction grecque, et les « Targums », traduction araméenne. Elles ont été faites pour les Juifs de l'exil ne sachant plus lire l'hébreu. Les deux autres traductions de l'AT ont été réalisées par les chrétiens au tout début de notre ère (1er au 5ème siècle apr. JC.) : ce sont la « syriaque » (langue parlée en orient à l'époque) et la « vulgate » (en latin, écrite par St Jérôme, en 405. C'est elle le premier livre imprimé en 1455 par Gutenberg !).

Grâce aux comparaisons que nous pouvons faire entre tous ces textes, les éditions actuelles nous offrent un texte dont la fiabilité est sûre à 99,9 % !

Avant la seconde guerre mondiale, tous les manuscrits disponibles étaient postérieurs à J.C. (an 100 ou 200, pour les textes les plus vieux). Cependant, nous possédons actuellement des manuscrits de l'AT antérieurs à J.C. : ce sont ceux des grottes de Qumrân (photo), datés de –300 à -200 av. JC. Ils contiennent pratiquement tout l'AT (sauf le livre d'Esther) et leur découverte est capitale. En effet, elle a permis de vérifier le texte massorétique et de le valider ! Le livre d'Esaïe par exemple, est complet et a été écrit d'un seul tenant, sur des feuilles de cuir cousues ensemble. Le rouleau fait 7,30 m de long et est exposé à Jérusalem. C'est la preuve que la Bible n'est pas un recueil de textes remaniés au cours des siècles et que les prophéties qu'elle contient ont été écrites bien avant les événements ! (voir : les prophéties annonçant le Messie)

Constitution du Nouveau Testament

En ce qui concerne le NT (écrit en grec), le fragment le plus ancien connu à ce jour est un papyrus daté de 125 apr. J.C., contenant une partie de l'Evangile de Jean. Il existe en plus de lui environ 5300 autres fragments ou morceaux entiers du NT. A cela, il faut ajouter 9000 anciennes traductions d'après les écrits originaux, et presque 36 000 citations bibliques des Pères de l'Eglise (sages des premiers siècles apr. J.C.). Tout ceci a permis l'établissement et la confirmation du texte original avec une fiabilité quasi parfaite. (voir : Peut-on croire ce que dit le nouveau testament ?                                 

  Suite >
       
********************
Envie d'en savoir plus ou de parler de votre situation
personnelle ? Nos conseillers sont à votre écoute :

               

Questions courantes :
* Qu'est-ce que ce service ?
* Qui va répondre à mon e-mail ?       
* Dans combien de temps vais-je avoir une
réponse?

   




             

Retour haut de page
Copyright © 2014 atoi2voir.com - Agapé France, tous droits réservés | Mentions légales