Les rubriques

• Amour, sexualité
• Développement de soi
• Rompre la dépendance
• Grandes questions
• Mort et au-delà
• Religions
• Paranormal
• Dieu
• Jésus
• Bible et Evangiles
• Histoires de vie
• Parcours interactifs


NOUVEAU SITE

Découvrez le message de l'Evangile en vidéos sur atoi2voirDIEU
CADEAU !

DECOUVRIR

> Croire et Vivre

un magazine de qualité
sur la vie et la spiritualité

A VOIR !

> Cmavie.tv

Site de bien être et santé en vidéo

> Zemag
.
"Dieu existe, des témoins parlent"
Vous êtes ici : Les rubriques > Grandes questions


Imprimer l'article  Suggérer l'article à un ami
Vide intérieur : qu?est-ce qui me manque ?
par Frédéric Sépari, pasteur



Alors que nous avons tout au niveau matériel, nous sommes tristes et insatisfaits à l’intérieur : il nous manque quelque chose...
Imaginez un homme isolé sur une île déserte, non pas accidentellement suite à un naufrage, mais depuis son plus jeune âge, un homme qui n’aurait jamais rien connu d’autre que son île. Au bout de quelques années, il pourrait se dire en lui-même : "Pourquoi ne suis-je pas heureux ? J'ai tout ce qu’il faut pour vivre et pourtant… je ne sais pourquoi, mon cœur n’est pas comblé. Je traîne avec moi une sorte d’insatisfaction confuse, sur laquelle je n’arrive pas à mettre des mots ! ». Comment cet homme pourrait-il savoir qu'il lui manque tout simplement la compagnie de ses semblables, voire celle d’une épouse ? Comment pourrait-il le savoir, s’il n’y a jamais eu personne pour lui dire ?

Le christianisme nous donne les mots pour nommer le malaise existentiel de l’homme moderne. Son diagnostic se résume en quatre mots : il nous manque Dieu ! Malgré notre déni de façade, malgré le refoulement induit par nos sociétés occidentales, l’homme reste toujours habité par un désir d’absolu, par le désir d’un monde meilleur. En réalité, il aspire à connaître Dieu, simplement parce qu’il s’agit d’un besoin profond de sa nature, d’un besoin constitutif de son être. La Bible nous révèle que nous avons été créés pour connaître notre Créateur, et non seulement pour le connaître, mais aussi pour jouir de sa présence, de sa divine compagnie à chaque instant de notre existence.

Dans un élan de lucidité, le grand philosophe et physicien français Blaise Pascal a perçu cette vérité et a jeté sur le papier ces quelques mots : « Il y a dans le cœur de chaque homme un vide en forme de Dieu, et nul autre que Lui ne peut le combler. » Plus récemment l’écrivain Alexandre Soljenitsyne a émit un verdict comparable : « Si l’on me demandait qu’elle est la plus grande menace de tout le XXème siècle, là encore je ne trouverai rien d’autre à dire que : l’homme a oublié Dieu ».

Mais si nous avons oublié Dieu, en revanche, Dieu ne nous a pas oubliés. Dans les Evangiles, Jésus multiplie les images qui dépeignent Dieu sous les traits d’un Père attendant le retour de son enfant, ou bien sous les traits d’un berger parti à la recherche de ses brebis. Dieu cherche notre présence bien davantage que nous ne cherchons la sienne. Son amour pour nous ne s’est pas éteint, malgré nos rejets répétés du bien, malgré nos révoltes teintées de mépris à son égard. Dieu cherche encore et toujours notre présence, comme un père cherche le regard fuyant de son enfant. Il est prêt à nous accueillir tel que nous sommes. Encore faut-il lever les yeux vers lui dans la prière !

Jésus est venu pour nous réconcilier avec notre Père Céleste, nous conduire dans Sa présence. Il était Dieu venu sur terre. Mais comme son corps de chair ne pouvait se rendre présent à tous en même temps, il a promis d’envoyer l’Esprit saint, l’Esprit divin, à tous ceux qui placeraient sa confiance en Lui, de sorte que Dieu puisse enfin combler le vide de leur âme.

Le christianisme ne consiste pas à croire en l’existence de Dieu, mais à vivre une relation personnelle avec Lui. J’ai, un jour, vécu cette rencontre dont parle le Christ, je m’en souviendrai toute ma vie. Ce soir là, alors que j’étais seul dans ma chambre et que je suppliais Dieu de se révéler à moi, j’ai été peu à peu rempli d’une paix et d’une joie indicibles et totalement incompréhensibles. Alors qu’avant cela, je réussissais avec beaucoup de peines à prier 3 mn d’affilé, je me suis senti poussé à parler à Dieu comme un ami s’adresse à un autre ami, et cette conversation me sembla longue et rafraîchissante. Des textes bibliques que j’estimais de peu d’intérêt sont soudainement devenus lumineux, riches de sens et pertinents pour ma vie. La Bible n’avait pas changé, mais mon cœur venait d’être touché par l’Esprit. Si Dieu a pu accorder cette grâce imméritée à un homme d’un naturel inquiet, soupçonneux et orgueilleux comme moi, il pourra bien le faire aussi pour vous, à condition que vous vous adressiez à Lui avec humilité, sincérité et confiance. Demandez à Dieu et il vous répondra !
_________________________________________________
   
___________________________________________
   




      

Retour haut de page
Copyright © 2014 atoi2voir.com - Agapé France, tous droits réservés | Mentions légales