Suis-je accro ? Comment savoir ?

Suis-je accro ? Comment savoir ?
Share Button

Explications d’un médecin pour discerner si on est devenu dépendant à quelque chose / quelqu’un

Clairement, vous savez que vous êtes dépendant quand vous devenez excessivement attaché ou asservi à certains comportements, ou certaines choses ou encore certaines personnes. Comment évaluer ce « excessivement » ? Vous devenez excessif quand vous êtes possédé(e) par un besoin impérieux d’une substance (on appelle cela de l’appétence), d’une relation, ou d’un comportement. Vous présentez alors une absence de contrôle sur vous-même, vous savez que « c’est plus fort que vous » et vous cédez de manière compulsive et fréquente, voire habituelle à ce désir.

La privation de ce désir peut avoir des conséquences psychologiques sur vous. Vous en êtes au point où vous êtes prêt(e) à sacrifier votre famille, votre travail, votre sécurité financière, votre santé… votre équilibre dans le seul but de sauvegarder votre dépendance, qu’elle soit psychologique ou physiologique. Vous vous en rendez compte, ce qui vous culpabilise beaucoup. Le problème, c’est que la culpabilité aggrave l’angoisse. Cette dernière augmente la recherche d’un soulagement, qui se fait … à travers la dépendance : c’est un cercle vicieux.

Le terme addiction devrait être limité au diagnostic médical de dépendance d’une substance ayant pour conséquences des effets physiques et/ou physiologiques. Mais elle est bien plus sournoise. Elle se retrouve aussi dans l’alternance sans fin entre manque et plaisir. C’est vrai chez tout homme, mais à un niveau différent : travail-vacances, déplaisir-récompense, contrariété-satisfaction, stress-détente.

La cessation de la prise de l’objet de votre dépendance, et donc son abstinence, s’accompagnent de ce qu’on appelle un « syndrome de sevrage« . Votre entourage se rend compte que la prise de la substance à laquelle vous êtes dépendant, a des effets délétères sur vous, à la différence d’un aliment ou d’un médicament qui agit pour faire du bien au long court.

Si vous êtes dans ce cas-là, vous avez alors besoin d’être aidé. Il n’y a pas de honte à se faire aider. Tout individu dans sa vie a eu et aura recours à de l’aide. Exposez votre trouble à une personne compétente, et faites-vous encourager -si vous le pouvez- par un ami ou une amie.


 

Ressources supplémentaires :

Test : suis-je accro à la pornographie ?

Christian Klopfenstein a écrit un livre :  la Bible et la santé

Share Button
Dépendances

La dépendance : comment arrêter ?

Dépendances

Alcool : pourquoi je bois ? Comment en sortir ?

Dépendances

Témoignage: ma lutte avec la pornographie

Dépendances

Pornographie : attraits et risques

Mentions Légales — Copyright 2017 - Furious creation