Développer ses qualités « féminines »

Développer ses qualités « féminines »
Share Button

Les qualités qui équilibrent la virilité et font de l’homme un vrai homme

La douceur et la sensibilité

Voici deux termes que la plupart des hommes perçoit à tort comme des «qualités négatives», des caractéristiques à laisser aux femmes. Nous voyons trop souvent les choses comme opposées, incompatibles. Les hommes, après des siècles de virilité, croient qu’aujourd’hui ils doivent devenir efféminés.

Un père, sachant se défendre à l’extérieur, fort et courageux dans son travail, ne peut-il pas être tendre avec ses enfants, doux avec sa fille, sensible aux peines de sa femme ? L’homme n’est pas pleinement lui-même s’il fait abstraction de ces qualités humaines que sont la douceur et la sensibilité. Car il n’y a pas les qualités des hommes d’un coté et celles des femmes de l’autre. Il y a des vertus humaines, certaines plus prépondérantes chez les uns ou chez les autres, mais toutes présentes en chacun(e).

En fait, la douceur et la sensibilité sont les vertus nécessaires à associer au courage et à la force, pour faire d’un homme un protecteur. La femme n’a pas envie de se blottir contre un rempart froid d’acier trempé. Le sentiment de sécurité de la gent féminine diffère en cela de celui du banquier, qu’il est associé à celui d’amour et de confort. Dur au dehors et tendre au dedans : voilà l’homme protecteur. C’est pourquoi sensibilité ne veut pas dire sensiblerie ni absence de résistance au mal. Un homme ne doit pas se mettre à pleurer quand il se blesse, pour devenir plus sensible à sa femme.

La sensibilité est définie comme étant la capacité d’éprouver des sensations et d’y réagir de façon spécifique et opportune. Un homme est donc tout à fait capable de comprendre les sensations de sa femme, parce que ce sont des sensations humaines, et d’y réagir de façon adéquate. Ce qu’il lui faut, c’est simplement comprendre qu’il y a une différence d’échelle. Ce qui affecte un homme, l’émeut, lui paraît être un problème ou lui fait peur, n’est pas pareil que ce qui trouble la femme.

Par exemple, celle-ci aura peur d’une araignée, lui non. Mais ce n’est pas pour autant que la femme a tort. Son fonctionnement se situe simplement à une autre échelle. Si la femme a peur, c’est qu’à son échelle, dans son système, elle a des raisons d’avoir peur. L’homme, parce qu’il est la force, le courage, mais aussi la protection, doit en tenir compte et agir pour empêcher qu’elle ait peur, même si lui n’a pas peur. Il faut qu’il s’imagine que l’araignée est un monstre de 3 m de haut, pour ressentir ce que sa femme ressent. Il comprendra alors pourquoi elle l’appelle «mon héros» quand il l’a délivrera des pattes velues de l’arachnide.

L’écoute et la compréhension

Pourquoi est-il si dur à un homme de savoir écouter ? Il nous faut reconnaître, messieurs, que nous confondons «entendre» et «écouter».  Voici comment cela fonctionne :

Niveau 1 de l’écoute = entendre: nous entendons ce qui est dit et nous préparons la solution ou la réponse que nous allons donner au problème qui nous est soumis (nous le percevons comme cela). Nous faisons des commentaires en racontant notre propre expérience, nous expliquons comment nous aurions fait autrement, nous essayons de faire changer le point de vue de l’autre. Tout cela peut être fait avec une bonne intention, pour aider l’autre, lui venir en aide. Sauf qu’en réalité, tout se passe comme si une machine en face nous soumettait un problème de logique à résoudre. Notre attention est sur nous-mêmes: nos pensées, nos jugements, nos conclusions. Nous ne voyons pas que l’autre n’est pas une machine mais une personne, et qu’elle ne nous soumet pas un problème, mais partage sa situation de vie. Nous ne cherchons pas à la comprendre : nous sommes centrés sur nous-mêmes, sur l’analyse que nous faisons de ce qui nous est dit.

Trop souvent, les hommes en restent là dans leur niveau d’écoute, comme s’il s’agissait, avec une femme, de savoir piloter un sous-marin. Lourde erreur pour laquelle bon nombre d’entre nous pouvons nous manger les doigts. Il nous faut bannir ce niveau d’écoute et absolument passer au niveau 2 !

Niveau 2 de l’écoute  = l’écoute active : cette fois-ci, nous cessons de penser à nous pour nous intéresser à l’autre. L’homme croit que la femme veut des solutions, parce que c’est comme cela qu’il fonctionne. En effet, quand il parle, c’est pour avoir une aide concrète. Mais la femme, elle, veut partager ses émotions – qui sont son véritable problème. Comme l’homme, elle trouve en général par elle-même la solution à ses situations, mais ses émotions sont beaucoup (beaucoup) plus intenses et amplifiées. C’est ce trop plein d’émotions qu’elle a besoin d’évacuer, pour y voir clair. Comme pour nous les hommes, pour partager ses émotions, la femme a besoin de sentir qu’elle est en confiance, qu’elle ne va pas être jugée, rejetée, ridiculisée. C’est l’écoute active de l’homme qui peut lui offrir cela.

Dans cette écoute, vous vous oubliez complètement, vous ne cherchez pas à résoudre un problème et vous êtes attentif à l’autre : quel geste elle fait, quelles émotions elle exprime. Vous cherchez à comprendre non pas la logique, mais les émotions. Parce que vous aussi vous pouvez vivre des émotions semblables (par rapport à d’autres choses), vous pouvez et devez la rejoindre en lui disant que vous comprenez ce qu’elle ressent. Vous posez des questions, mais pour mieux comprendre ce qu’elle a vécu ou pour l’aider à verbaliser elle-même son ressenti. Comme : «qu’est-ce que cela signifie pour toi ?» ; «comment te sens-tu ?» ; «quelles vont en être les conséquences» ? L’homme qui sait écouter sa femme vit un mariage heureux.

L’amour et le dévouement

Un homme n’a en général pas de mal à sentir qu’il aime sa femme ou ses enfants. Mais toute sa difficulté est d’arriver à le leur dire et à leur montrer d’une façon qu’ils le reçoivent. L’homme est timide en démonstration et en verbalisation de son amour, parce qu’il croit que ça le rend faible. L’amour n’est pas de la faiblesse. C’est l’essence de la vie, ce qui rend un homme humain par excellence.

Il existe 5 formes d’amour mais chacun est sensible à une ou deux formes en particulier parmi ces 5 : les moments privilégiés passés ensemble, les services rendus, le contact physique, les cadeaux, les compliments. L’art de l’amour est donc de communiquer à l’autre que nous l’aimons, dans la ou les aspects qui lui conviennent, même si ce n’est pas la forme dans laquelle nous-mêmes nous sentons aimés :

L’amour, c’est aussi s’oublier pour penser à l’autre, le faire passer avant nous-même : «Celui qui aime est patient et bon. Il n’est pas envieux, ne se vante pas et n’est pas prétentieux ; il ne fait rien de malhonnête, n’est pas égoïste, ne s’irrite pas et n’éprouve pas de rancune ; il ne se réjouit pas du mal qui arrive à l’autre, mais il se réjouit de la vérité. Celui qui aime supporte tout, croit tout, espère tout, endure tout» La Bible.

Pour vivre cet amour, il faut dépasser le stade amoureux et se confronter aux défauts de l’autre. Il faut alors choisir de l’aimer malgré tout, jusqu’au bout, en ne se souciant pas de ses propres besoins mais de ceux de l’autre. Cet amour procède d’abord d’une volonté avant d’être une émotion (au contraire du désir amoureux). C’est cet amour inconditionnel et vrai, cet amour dévouement, que nous recherchons tous pour nous-mêmes. Mais trop souvent, nous sommes plus demandeurs que donneurs, ce qui amène au divorce. Comme en tout, cet amour ne tombe pas dessus sans que nous ne fassions rien. Il s’apprend, se forge et s’approfondit au long de la vie, sur le lit même des épreuves. Prenez courage messieurs ! La vie n’est pas un séjour en chaise longue. C’est un travail, mais dont le mérite et les récompenses valent plus que largement les efforts accomplis.

L’amour enfin, se donne parce qu’on le reçoit. Saviez-vous que Dieu veut vous combler de son amour, pour vous rendre capable d’aimer les autres, de les écouter, et de leur manifester de la douceur ?


Pour en savoir plus sur Dieu :
Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Etre un homme viril

C’est quoi être un homme, un vrai ?

Etre un homme viril

Développer ses qualités viriles

Etre un homme viril

Jésus, modèle d’homme parfait

Etre un homme viril

L’humilité : qualité en or du vrai homme

Mentions Légales — Copyright 2017 - Furious creation