Où vont les morts selon la Bible ?

Où vont les morts selon la Bible ?
Share Button

Que deviennent les morts ? La vie continue-t-elle après la mort ? Comment savoir ?

La plupart d’entre nous pensons qu’il est plus rationnel de se dire qu’il n’y a rien après la mort, car l’athéisme est devenu la position dominante en Occident. En même temps, cette pensée est angoissante et donc beaucoup de personnes -sans être croyantes pour autant- préfèrent s’imaginer que leurs proches continuent à «exister» après leur décès. Illusion ?

Si nous allons regarder ce que dit la Bible à ce sujet c’est parce qu’elle est le seul livre qui contient le témoignage de quelqu’un qui est revenu de la mort et qui peut donc nous dire ce qui se passe réellement : Jésus-Christ. De son vivant, Jésus a en effet annoncé qu’il reviendrait à la vie après sa mort. Personne n’y croyait. Cependant, ceux qui ont été ses proches ont dû se rendre à l’évidence : il est sorti de son tombeau et il a vécu avec eux pendant 40 jours après sa mort, avant de monter au ciel ! Si Jésus est revenu à la vie, cela prouverait qu’un mort ne cesse pas d’exister.

Consolation et espoir par rapport aux morts

La Bible se présente comme le livre que Dieu a inspiré, pour nous parler, pour se révéler à nous. Dieu y manifeste son amour. La Bible nous explique ainsi que la mort est un accident que Dieu n’a pas voulu. Elle est une erreur de parcours qui ne fait qu’engendrer de la souffrance.

Mais Dieu nous montre son amour de façon concrète, parce qu’en Jésus il s’est fait homme, pour nous rejoindre, pour nous accompagner sur ce terrible chemin. Il a souffert lui-même l’injustice et la séparation de la mort (voir paroles de Jésus sur la croix). Dieu nous comprend mieux que personne lorsque nous perdons un proche, puisqu’il a perdu son propre Fils. C’est pourquoi il apporte consolation et réconfort à ceux qui ont une relation avec lui au travers de Jésus-Christ.

Parce qu’il est Dieu fait homme, Jésus a triomphé de la mort, chose impossible à un simple homme. Il est ressuscité, revenu à la vie. Il est toujours vivant aujourd’hui. Ce n’est pas un fantôme que ses proches ont vu. Ils ont pu toucher son corps, bien réel, avec les marques des clous qui l’avaient crucifié. Jésus a mangé avec eux.

En fait, il a ouvert un passage vers une autre vie, meilleure, qu’il tient en réserve pour tous ceux qui veulent le suivre. Ainsi, Dieu comprend non seulement notre peine, mais dans son amour il a fait encore plus pour nous : il a apporté une issue à la mort. Dieu nous donne de pouvoir être sûrs et certains de retrouver nos proches après la mort, si eux comme nous, confions notre vie à Jésus.

Le sort des morts

La mort n’est donc qu’un passage. Les morts continuent à exister, sous une autre forme. En fait, ils attendent la fin des temps de l’humanité, lorsque Dieu procédera au jugement final des hommes. «Car il nous faut tous comparaître devant le tribunal de Christ, afin que chacun reçoive selon le bien ou le mal qu’il aura fait, étant dans son corps.» (2ème épître de Paul aux Corinthiens ch. 5 v.10)

C’est peut-être la deuxième chose qui nous fait peur au sujet de la mort : même si nous ne sommes pas croyants, nous sentons que nous n’échapperons pas à l’évaluation de notre vie. Nous devrons répondre de ce que nous aurons fait ou dit pendant notre temps sur terre, devant tout le monde. Plus rien ne sera caché, même à nos propres yeux : chacun acquerra la pleine conscience de ce qu’il aura fait. Nous ne pourrons plus nier quoi que ce soit. C’est pourquoi la plupart des hommes méchants sont athées : ils préfèrent s’illusionner en pensant qu’il n’y a rien après la mort, pour ne pas avoir à se remettre en question et à demander pardon.

Pour nous tous qui ne sommes pas des méchants, mais pas des êtres parfaits non plus, cela doit nous interpeller. Il y aura à ce moment là deux possibilités et seulement deux, pour chacun de nous. Soit nous serons accueillis favorablement par Dieu (c’est ce que la Bible appelle «le salut») dans un lieu où le mal ne sévira plus ; soit, ayant persévéré toute notre vie dans le reniement de Dieu, nous serons séparés de Lui pour l’éternité, en conformité avec notre choix.

Il est possible de ne pas rester dans l’incertitude et d’acquérir la conviction d’aller auprès de Dieu après notre mort. Celui/celle qui, de son vivant, a invité Jésus dans sa vie, reçoit de la part de Dieu l’assurance que son salut est d’ores et déjà acquis. C’est aussi en cela que Dieu nous prouve son amour pour nous.

Parfois nous avons une peur de Dieu instinctive, plus ou moins culturelle, croyant qu’il va nous sanctionner sans pitié. Mais Dieu est tout sauf un démiurge sans coeur. Au contraire, parce qu’il est amour, il a fait le premier pas vers nous, sans nous attendre. Et il nous tend les bras, pour nous accueillir. En effet, si Jésus est mort, c’est aussi et surtout pour nous apporter le pardon de Dieu pour nos fautes. Il a pris sur lui les conséquences de nos torts. Grâce à son sacrifice, nous pouvons venir à Dieu et lui demander pardon, le coeur assuré de son amour pour nous.

Jésus dit : « Moi, je suis le premier et le dernier, le vivant. J’ai été mort, et voici: je suis vivant pour l’éternité ! Je détiens les clés de la mort et du séjour des morts » «Je suis la résurrection et la vie. Celui qui croit en moi vivra, même s’il meurt» (Apocalypse ch.1 v.18 et Evangile de Jean ch.11 v.25).

Il est le seul homme à avoir expérimenté la mort et à en être revenu vainqueur. Sa victoire peut être la nôtre. Dieu nous donne au travers de Jésus la possibilité de traverser la mort vers une vie éternelle meilleure. A nous maintenant, personnellement, de répondre à son appel et d’accepter son pardon.


Pour en savoir plus sur Dieu :
Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Vie après la mort

Les religions et la mort

Vie après la mort

Mon angoisse de la mort a disparu

Vie après la mort

Revenir de la mort : possible ?

Vie après la mort

Qu’est-ce que la mort pour la science ?

Mentions Légales — Copyright 2017 - Furious creation