Le message de la Bible

Le message de la Bible
Share Button

La Bible est faite de plusieurs livres très différents. Pourtant son message est unique. C’est un message d’amour et d’espérance pour nous les hommes…

L’Ancien Testament : annonce d’une promesse merveilleuse

Au début, tout a bien commencé, nous dit la Bible. Les êtres humains, dépendants de Dieu, vivent en harmonie avec lui, entre eux et avec la nature. Il est leur source de Vie, leur Force, celui dont ils reçoivent l’Amour dont ils ont besoin. Mais voilà qu’un jour tout dérape. L’homme veut vivre sans Dieu, s’assumer seul, décider par lui-même ce qui est bien et ce qui est mal. Cet acte crucial pour le devenir de l’humanité, c’est ce que la Bible appelle le péché originel.

Par cet acte de rejet de Dieu, le mal est entré en l’homme et dans la nature. Folie, démesure, convoitise, vol, meurtre, mensonge, etc. : voilà ce que l’homme, créé bon s’est mis à récolter. À chaque acte, à chaque parole, à chaque pensée, l’homme se voit maintenant divisé en deux : d’un côté vouloir le bien, de l’autre être poussé à ne penser qu’à soi. La vie lui est devenue dure et sans pitié, alors qu’elle avait été facile et agréable. Les maladies, la vieillesse et la mort sont devenues sont lot.

Blessé, trahi, Dieu continue pourtant à aimer l’homme. Il ne cesse de vouloir restaurer la relation avec chacun, chacune, tant qu’il est encore temps. Il choisit de se former un peuple auquel il se révélera et auquel il redonnera le sens du bon, du bien, du beau, du juste. Un peuple qu’il destine à être son porte-parole auprès des autres nations, pour les faire toutes ensemble revenir à lui. Ce peuple, c’est la nation d’Israël. La nouvelle relation qui l’unit à ce peuple est une Alliance, terme le plus fort pour désigner l’union entre deux parties. Car il s’agit bien d’une union. D’un côté Dieu veut bénir ceux qui l’aiment, de l’autre il appelle les hommes à revenir à lui, à suivre ses préceptes et à pratiquer l’amour.

L’Ancien Testament rapporte les aléas de cette première alliance, entre Dieu et les Juifs : relation houleuse -tantôt harmonieuse, tantôt désastreuse- qui finit malheureusement par la rupture. Car Dieu se lasse de leurs trahisons à répétition et de leur mauvaise volonté à faire le bien. Ils perdent alors leur relation avec lui et le pays qu’ils possédaient.

Cependant, parce que Dieu aime d’un amour sans limites et parce qu’il est toujours fidèle à sa parole, il leur promet une chose fantastique : un jour, il suscitera un envoyé pour délivrer définitivement les êtres humains de leur péché, pour leur assurer une éternité de joie et pour donner aux Juifs une terre bien à eux. Cet envoyé, c’est le Messie…

La promesse accomplie : le Nouveau Testament

Selon les propres dires de Jésus-Christ, il est le messie annoncé. C’est par lui que Dieu veut réconcilier tous les hommes avec Lui, pour former un peuple de toute race, régi par une nouvelle alliance. C’est une alliance définitive, qui fait de la première quelque chose de nécessaire mais de dépassé, et qui n’est pas appelée à être complétée par une autre. Car Jésus est Dieu incarné.

En Jésus-Christ, Dieu vient vers nous une fois pour toute et désire construire une relation personnelle avec chacun d’entre nous : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique afin quiconque croit en lui ne périsse pas, mais qu’il ait la vie éternelle »   (Evangile de Jean ch.3 v.16) « or la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Evangile de Jean ch.17 v.3).

Car en Jésus-Christ, Dieu donne à l’homme le seul et véritable moyen d’en finir définitivement avec ce péché qui lui gâche sa vie, le coupe de Dieu et le conduit à la mort. L’ancienne alliance n’avait que la promesse de cette délivrance. Jésus en offre la réalisation. 

En effet, il a volontairement donné sa vie à notre place ; il est mort pour chacun(e) d’entre nous, en prenant sur lui notre propre péché. Puis il a vaincu cette puissance du mal et a été ressuscité pour remonter au ciel. Ainsi, il nous offre une vraie et définitive libération par rapport au pouvoir du mal. Il nous permet de commencer une relation d’intimité, d’échange et d’amour avec Dieu. Il nous communique sa force pour vaincre les tentations du mal et aimer notre prochain.

C’est maintenant à chacun (e) d’entre nous de se positionner fasse à l’offre que Dieu nous fait. 

Il ne peut rien nous proposer de plus : il s’est donné lui-même tout entier. Mais son amour, sa présence ne peuvent devenir concrets dans notre vie que si personnellement nous lui confions notre vie en retour. Cela ne veut pas dire se faire religieux ou religieuse. C’est simplement remettre Dieu à sa place : la première place dans notre vie. Lui seul peut véritablement nous combler et nous donner ce dont nous avons besoin pour être heureux. Nous pouvons l’accueillir dans notre coeur en l’y invitant, là où nous sommes. Alors il se manifestera à nous, comme il l’a promis.


Pour en savoir plus :

Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu grâce à Jésus-Christ

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2016 - Furious creation