Revenir de la mort : possible ?

Revenir de la mort : possible ?
Share Button

Est-ce que quelqu’un est déjà revenu de la mort pour nous en parler. Oui : Jésus. Penchons nous sur le récit des évangiles pour comprendre.

De nos jours on parle parfois des Expériences de Mort Imminente (EMI, encore appelée NDE en anglais), ces images que des gens sur le point de mourir auraient vu concernant ce qu’il y a après la mort. Mais l’on oublie qu’il est un homme qui est véritablement décédé, qui est allé dans l’au-delà et qui pourtant en est revenu. Cette histoire sera d’emblée cataloguée de mythe ou de fiction par certains. C’est pourtant une histoire qui fait partie de l’Histoire.

Mettons de côté nos préjugés et penchons-nous sur le récit biblique de la mort et de la résurrection de Jésus, car seul le Christianisme aborde clairement la question de l’au-delà et répond directement à nos interrogations…

L’expérience de la mort de Jésus

Durant les heures qui ont précédé son supplice Jésus était extrêmement lucide sur la souffrance et la mort qui l’attendaient. Son stress était tel qu’il a transpiré une sueur mêlée de sang (signe médical d’une extrême anxiété). Cependant quelques jours après sa mort, il réapparaîtra au milieu de dizaines de personnes. Il a montré et laissé toucher son corps de ressuscité, marqué par les blessures infligées, et cela n’était pas une représentation virtuelle, ni symbolique, ni poétique. Beaucoup de gens l’ont vu, entendu, touché.

Pour nous, la mort n’a pas souvent de sens. La mort de Jésus est au contraire particulièrement riche de sens et elle peut de ce fait illuminer notre vie. Le message que Jésus nous adresse dans les Evangiles peut être résumé en ces mots :

« Je donne ma vie, on ne me la prend pas. Je la donne pour que nombreux soient ceux qui puissent vivre de la Vie véritable que Dieu donne et que leur péché (le mal en eux) empêche de connaître. Ma motivation est l’amour pour vous, la compassion, c’est-à-dire l’amour souffrant, pour votre condition d’homme ou de femme aspirant au bonheur et empêchés de vivre. La preuve de ce que je promets, c’est ma victoire sur la mort et le péché : c’est ma résurrection. Car la vie ne s’arrête pas à la mort physique. Elle continue dans l’au-delà, j’en suis le témoin ».

Le sens de la mort sur une croix à cette époque, c’était la punition pour des crimes commis. Jésus, innocent de tout mal, a été puni à cause de nos fautes. Dans son amour immense pour nous, Jésus a consenti à se donner pour que nous vivions. Son lâcher-prise sur sa vie a donné sens à sa mort. Sa victoire devient notre victoire sur les forces qui nous entraînent à une existence absurde et à la mort coupés de Dieu.

Comment ? En recevant personnellement ce cadeau qu’il a fait de sa vie donnée pour nous. Alors, il vient à nous par son Esprit et nous communique sa puissance de vie et d’amour.
La mort et la résurrection de Jésus, c’est aussi mon histoire, c’est ma vie, l’espérance pour mon existence. Ma mort à venir reste quelque peu inconnaissable, mais elle est inscrite dans mon itinéraire de vie terrestre puis de vie de ressuscité dans l’au-delà. Je découvre une vie libérée de la peur de la mort. Si j’accorde ma vie à celle de Dieu, je trouve l’amour et le sens dont j’ai profondément besoin pour vivre.


Pour en savoir plus sur Dieu :
Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation