Mieux expérimenter l’amour de Dieu: 3ème partie

Mieux expérimenter l’amour de Dieu: 3ème partie
Share Button

Voici comment goûter concrètement à l’amour de Dieu

Se laisser remplir par l’amour de Dieu

Redécouvrir le sens de la croix

L’amour de Dieu se découvre à la croix, comme le dit l’apôtre Jean : « L’amour de Dieu a été manifesté envers nous en ce que Dieu a envoyé son Fils unique … comme victime expiatoire pour nos péchés. » (1 Jean ch.4 v.9-10).

Cependant, si beaucoup de chrétiens remercient Dieu pour le sacrifice de Jésus, cela ne les met pas en contact avec l’amour de Dieu. Car ils pensent que Dieu nous aime maintenant, parce que Jésus a effacé nos péchés, nous rendant ainsi « respectables » devant Dieu. Pourtant, c’est tout le contraire !

Dieu nous a aimé dès notre naissance, avant même que nous ayons péché. Il nous aime vraiment, pour nous-mêmes, pour qui nous sommes. Et c’est parce que Dieu a vu que le péché nous détruisait et l’empêchait de bénéficier de la relation avec nous, qu’il a décidé de mettre un terme à cette séparation qui lui brisait le coeur. Jésus nous parle de cela dans la parabole du fils prodigue.

L’amour de Dieu à la croix consiste donc à nous faire grâce de notre péché, en punissant Jésus à notre place. Mais surtout, si Jésus a quitté son ciel, s’il a quitté ses attributs divins pour devenir un simple homme, c’est parce qu’il languissait de nous, de nous retrouver, tellement il nous aime !!!

Goûter l’amour de Dieu, c’est se plonger dans cette réalité : je suis aimé(e) de Dieu et de Jésus, pour qui je suis, moi, te(le) que je suis. C’est prendre de plus en plus conscience que lorsque je prie, ce n’est pas moi qui attend Dieu, c’est Dieu, transis d’amour, qui piaffe d’impatience de passer du temps avec moi !!

Découvrir sa valeur en Dieu

Il découle de la croix que j’apprends à découvrir ma vraie valeur en contemplant ce que Jésus a fait pour moi. Une mère, un vrai père, ne donneraient-ils pas leur propre vie à la place de leur enfant, si celui-ci était menacé de mort ? C’est parce que leur enfant est pour eux tout ce qu’ils ont de plus cher au monde, c’est parce qu’il a, à leur yeux, une valeur supérieure à leur propre vie. Hé bien c’est exactement comme ça que Dieu nous aime, chacun(e) de nous individuellement.

Songez à la valeur que vous avez pour que Jésus souffre la torture à votre place, pour que vous puissiez être épargné(e) de la mort spirituelle ! Songez au fait que Jésus est le Fils UNIQUE de Dieu, celui qui est lui, celui qui partage son intimité depuis toujours, qui l’honore par son comportement, celui en qui il prend plaisir (Evangile de Matthieu ch.17 v.5). Et pourtant, Dieu n’a pas hésité à donner Jésus à votre place, pour avoir la joie de vous retrouver !

Goûter l’amour de Dieu, c’est méditer sur l’immensité de cet amour, qui fait l’immensité de votre valeur. Et se laisser remplir, remplir, remplir.

Découvrir Dieu comme un Père et entrer dans la famille de Dieu

La croix a aussi une autre conséquence : celle de faire de celui/celle qui accueille le pardon de Jésus, un enfant de Dieu par adoption :

« Cependant, certains l’ont reçu et ont cru en lui ; il leur a donné le droit de devenir enfants de Dieu. Ils ne sont pas devenus enfants de Dieu par une naissance naturelle, par une volonté humaine ; c’est Dieu qui leur a donné une nouvelle vie. » (Evangile de Jean ch.1 v.12-13).

« c’est l’Esprit Saint qui fait de vous des enfants de Dieu et qui nous permet de crier à Dieu : « Abba, ô mon Père ! ». L’Esprit de Dieu atteste lui-même à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. » (Epître aux Romains ch.8 v.15-16)

Rendez-vous compte : nous pouvons appeler Dieu « Papa » et nous référer à lui comme à un père attentionné, protecteur, pourvoyeur, tendre et fort ! Dans aucune religion inventée par les hommes, Dieu est aussi proche, aussi personnel, aussi lié et attaché à nous que le vrai Dieu qui se révèle en Jésus.

Le Christ devient notre grand frère qui nous protège des méchants plus forts que nous. Lui qui a tout en Dieu, avec Dieu, vous demande pourtant la grâce de devenir votre ami. Avez-vous jamais imaginé que votre présence était un cadeau ? Pour Jésus : si. Il veut être votre ami à qui vous pouvez tout dire, parce qu’il s’intéresse vraiment à vous.

L’église, les chrétiens tous ensemble, deviennent nos frères, nos soeurs. Nous découvrons une nouvelle famille, grande, belle, pleine de gens gentils (et d’autres moins gentils – mais ils sont en chemin). Il y a là un amour nouveau qui nous est donné, ce que la Bible appelle la communion fraternelle : le plaisir, la joie de se retrouver ensemble entre frères et soeurs qui partagent la même foi.

Goûter à l’amour de Dieu, c’est goûter sa paternité, son attention à nous écouter, à nous conseiller. C’est jouir de l’amitié de Jésus. C’est aussi apprécier la communion avec les autres, l’entraide, le contact humain, le réconfort de pouvoir compter sur d’autres qui font attention à nous.

Au travers de la Bible, de la prière, de la communion fraternelle, de retraites spirituelles, le chrétien apprend à plonger de plus en plus profondément dans cet amour de Dieu :

« que le Christ habite dans vos cœurs par la foi. Je demande que vous soyez enracinés et solidement établis dans l’amour, pour être capables de comprendre, avec l’ensemble du peuple de Dieu, combien l’amour du Christ est large et long, haut et profond. Oui, puissiez-vous connaître son amour — bien qu’il surpasse toute connaissance — et être ainsi remplis de toute la richesse de Dieu. » (Epître aux Ephésiens ch.3 v.17-19).

————————

Revenir à la première partie : principes pour expérimenter l’amour de Dieu

Revenir à la deuxième partie : faire de la place en nous, pour Dieu

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation