Adam et Eve dans la Bible : mythe ou réalité ?

Adam et Eve dans la Bible : mythe ou réalité ?
Share Button

Histoire d’Adam et Eve, les premiers êtres humains selon la Bible.

Adam et Eve dans la Bible

Le premier livre de la Bible, appelé Genèse, raconte dans ses premiers chapitres l’histoire de la création de la terre par Dieu (ch.1) puis de la création du premier homme et de la première femme : Adam et Eve (ch.2). L’histoire nous montre un couple heureux, en harmonie avec la nature et en relation intime avec Dieu. Au chapitre 3, l’accent est mis sur la désobéissance commise par ces premiers humains envers Dieu et les conséquences désastreuses qui en découlent pour toute l’humanité. A partir du chapitre 4, nous sont narrées les péripéties de leur descendance, notamment l’histoire des deux frères Abel et Caïn, avec le premier meurtre, illustrant les malheurs que vit l’humanité suite à la faute de ses ancêtres. (Lire le texte complet de la Bible)

Contradiction entre science et récit biblique ?

Jusqu’à Darwin, l’Occident croyait en Dieu, dans sa grande majorité. Mais les gens lisaient la Bible d’une façon littérale. On pensait que l’homme avait été créé « à partir de rien », ayant reçu le don de la vie par le souffle de Dieu. La théorie de l’évolution, arguant que l’homme descend du singe, venait attaquer de front cette croyance (aujourd’hui, les sciences ne disent plus cela, mais que l’homme et les singes partagent un ancêtre commun).

S’emparant de cette théorie, les athées proclament que la vie est naît « toute seule ». Ils rejettent la possibilité d’un Dieu à l’origine de la vie.

La science ne peut pas dire quelle est l’origine fondamentale de la vie et des êtres vivants. Cette question est une question métaphysique. La science essaye seulement de comprendre les mécanismes visibles et descriptibles qui permettent aux espèces de se développer. La Bible, quant à elle, ne renferme aucune description du «comment» les êtres vivants ont été faits. Ce n’est pas un livre scientifique, mais théologique. Lorsqu’il est dit que l’homme fut formé à partir de «la terre», il s’agit d’une formule générale et allusive qui peut vouloir dire bien des choses (par exemple, que l’homme est constitué d’éléments qu’on retrouve dans la terre). La Bible met l’accent non pas sur le «comment» mais sur le «qui». Elle nous place devant Celui à qui nous devons d’exister : Dieu.

Ne pas faire dire à la science ce qu’elle ne dit pas.

A partir de la théorie évolutionniste, on n’a donc aucun droit de rejeter l’inspiration de la Bible, puisqu’il s’agit d’une opinion sur une doctrine religieuse : cela n’a rien à voir avec la science. Il n’y a en réalité aucune incompatibilité entre la science et la foi. Lorsque la Bible parle d’un premier homme et d’une première femme, la science le fait aussi puisqu’il faut bien qu’il y ait un ancêtre à l’espèce humaine. Simplement, la science place cet ancêtre dans une lignée qui inclue les grands singes. Il n’y a là rien qui puisse porter atteinte à la foi. Il y a par contre incompatibilité entre l’opinion athée qui nie l’existence de Dieu comme Créateur et l’opinion croyante (voir science et foi s’opposent-elles)

Ne pas faire dire à la Bible ce qu’elle ne dit pas.

Dire que la Bible est inspirée ne signifie pas qu’il faille nécessairement l’interpréter à la lettre. Il existe des règles d’interprétation très bien établies, qui identifient si le langage est allégorique, poétique ou descriptif, et qui précisent la période de rédaction, l’intention de l’auteur, les coutumes de narration, etc. En ce qui concerne le livre de la Genèse, il existe de nombreuses interprétations possibles, qui ne s’excluent pas l’une l’autre, mais qui sont plutôt comme autant d’éclairages sous des angles différents. Chacune pointe sur un aspect particulier du récit. L’ensemble montre combien le texte biblique est beau, incroyablement bien conçu et extraordinairement riche.

Mais bien malin serait celui qui pourrait affirmer «comment» Dieu a créé les animaux ou l’homme. Dieu est au dessus de tout. Il a très bien pu faire l’homme «d’un coup», que ce soit à partir d’un singe ou à partir de rien. Il est Dieu (Jésus a ainsi créé des choses, ex-nihilo). Il a pu aussi décider de suivre les lois qu’il a lui-même faites et choisir le moyen d’une transformation progressive. En quoi cela importe ? Dans les deux cas, c’est la foi qui me fait dire que c’est Dieu qui me donne la vie. Sur le «comment», on ne pourra jamais connaître la vérité. Dieu ne nous l’a pas révélé car là n’est pas l’important pour notre vie de tous les jours.


Pour en savoir plus :

Adam et Eve : signification du récit biblique

Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation