Apocalypse : la fin du monde selon la Bible

Apocalypse : la fin du monde selon la Bible
Share Button

Analyse détaillée de ce que la prophétie biblique raconte sur la fin de l’humanité

Aujourd’hui synonyme de cataclysme, le terme apocalypse veut dire «révélation», en grec. Il s’agit du titre du dernier livre de la Bible, qui raconte les derniers temps de l’Histoire humaine…

Fin de l’humanité et de la terre.

De tout temps, les hommes ont cherché à se représenter le temps et l’Histoire. La plupart des religions de l’Antiquité postulaient une Histoire cyclique, c’est-à-dire une suite sans fin d’événements qui se répètent dans le temps. Dans ces croyances, les tribulations des sociétés sur terre étaient éternelles. Contrairement à leurs semblables, les Hébreux ont été les premiers à proposer une Histoire linéaire dans le temps, avec un début et une fin, ayant reçu de Dieu cette révélation.

Annoncée par les prophètes de l’Ancien Testament, la fin de l’humanité et de la terre a été précisée par Jésus et ses apôtres :

«en ce temps-là les cieux passeront avec fracas, et les éléments, embrasés, seront dissous, et la terre, avec les œuvres qui sont en elle, sera entièrement brûlée.» «la détresse sera plus terrible que toutes celles qu’on a connues depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant … Aussitôt après la détresse de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa clarté, les étoiles tomberont du ciel et les puissances des cieux seront ébranlées.» *

* 2ème Epître de Pierre ch.3 v.10  et  Paroles de Jésus dans l’Evangile de Matthieu ch. 24 v.21

Comme dans le récit de la création, la Bible ne nous décrit pas les mécanismes de façon scientifique. Nous ne pouvons déterminer si la cause de la destruction de la terre et des vies qui sont dessus, sera une pluie de comètes ou de météorites («les étoiles tomberont du ciel»), ou le résultat d’une activité anormale du soleil.

Toujours est-il que l’horloge tourne et que nous nous rapprochons du terme de notre Histoire, d’après ce que dit la Bible…

Si cette dernière ne s’attache pas au «comment», elle nous dit le «pourquoi». Les prophéties annoncent en effet qu’il y a un lien entre la catastrophe planétaire et nos comportements, les événements étant provoqués par Dieu, en réponse au mal qui se fera sur terre.

La Bible nous dit en effet que loin de subir sans raison une catastrophe (ou à cause de la propre fin du soleil), l’humanité provoquera elle-même sa disparition. Dieu nous avertit que le mal augmentera dans nos sociétés, à un point tel qu’il sera obligé d’y mettre un terme. Gangrenés par la corruption, les crimes et l’immoralité sous toutes ses formes, les peuples subiront le châtiment de Dieu pour ne pas avoir cherché le respect, l’honnêteté, la justice et l’amour. La Bible nous prévient que le mal sur terre est comme la moisissure dans un cageot de fruit ; il finira par contaminer toute la planète, au point que rares seront les personnes faisant le bien : «Le mal se répandra à tel point que l’amour d’un grand nombre de personnes se refroidira» (Evangile de Matthieu ch.24 v.12)


[Note importante : il ne faut pas déduire de ces textes ou d’autres annonces similaires de catastrophes, que chaque malheur est dû à notre attitude vis-à-vis de Dieu. Les révélations de Dieu ne valent que pour les événements qu’elles éclairent. Il ne s’agit pas d’interpréter les événements climatiques de façon superstitieuse, comme dans certaines religions antiques, ni d’entretenir avec Dieu une relation de marchandage pour obtenir sa clémence.]

Heureusement, il y a une bonne nouvelle qui accompagne ce récit.

Le retour de Jésus

La perspective terrifiante de fin de l’Humanité annoncée par la Bible est, comme toujours, compensée par une bonne nouvelle, à cause de l’amour que Dieu a pour nous. Ceux qui refuseront de succomber au mal ambiant et qui confieront leur vie à Dieu, seront épargnés du cataclysme. Actuellement au ciel, Jésus reviendra sur terre une seconde fois, pour venir les chercher et les sauver :
«Je vais vous préparer une place. Et, lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi.» (Evangile de Jean ch.14 v.2-3)
«alors, tous les peuples de la terre se lamenteront, ils verront le Fils de l’homme (Jésus) arriver sur les nuages du ciel avec beaucoup de puissance et de gloire. La grande trompette sonnera et il enverra ses anges aux quatre coins de la terre : ils rassembleront ceux qu’il a choisis, d’un bout du monde à l’autre.» (Evangile de Matthieu ch.24 v.30-31)

La terre et les hommes mauvais seront détruits, mais ceux qui seront sauvés par Jésus iront rejoindre tous les croyants déjà morts, qui attendent aux cieux. Alors pour eux, Dieu créera une nouvelle terre, débarrassée du mal, des souffrances et de la mort, où l’amour régnera enfin:

«Alors je vis un nouveau ciel et une nouvelle terre. Le premier ciel et la première terre avaient disparu, et il n’y avait plus de mer… Maintenant la demeure de Dieu est parmi les hommes ! Il demeurera avec eux et ils seront ses peuples. Dieu lui-même sera avec eux, il sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux. Il n’y aura plus de mort, il n’y aura plus ni deuil, ni lamentations, ni douleur. En effet, les choses anciennes auront disparu» (livre de l’apocalypse de Jean, ch.21 v.1-4)

L’apocalypse est donc synonyme d’espérance et de joie pour les croyants, car ils seront sauvés et pourront vivre dans un nouveau monde, même s’ils savent qu’en attendant, le mal va aller croissant.

Jugement de tous les hommes

La Bible dit qu’après la mort de tous les hommes, tous les êtres humains passeront devant Dieu et devront lui rendre compte du bien et du mal qu’ils auront fait du temps de leur séjour sur terre. Ce jour-là, chacun, même le croyant, verra lucidement les actes qu’il a commis et ne pourra pas se cacher à lui-même ni aux autres les vraies motivations de ses agissements. C’est ce qu’on appelle le jugement dernier :
«Puis je vis un grand trône blanc, et celui qui y était assis (Dieu)… Je vis aussi les morts, grands et petits, qui se tenaient devant Dieu; et les livres furent ouverts. On ouvrit aussi un autre livre, celui qui est le livre de vie. Et les morts furent jugés selon leurs œuvres, d’après ce qui était écrit dans les livres.» (apocalypse ch. 20: 11-12)

Certains seront condamnés à l’enfer, d’autres se verront ouvrir les portes du paradis. Dieu jugera équitablement, de telle sorte que « le jugement sera conforme à la justice et tous ceux dont le cœur est droit l’approuveront » (Psaume 94:15).

Dans son amour nous, Dieu a donné aux hommes un moyen pour être sûr de faire partie des élus. Le salut de Dieu est en effet offert gratuitement à tous ceux qui reconnaissent en Jésus, le Christ venu les pardonner.

La foi en Jésus est en quelque sorte le ticket d’entrée pour l’éternité, réservé dès ici-bas.

Ceux qui accueillent Jésus dans leur coeur sont alors assurés à 100 % d’aller au paradis après leur mort, car l’Esprit de Dieu vient leur en témoigner intérieurement : « Vous aussi, quand vous avez écouté le message de la vérité, la Bonne Nouvelle qui vous a apporté le salut, vous avez cru au Christ ; alors, Dieu a mis sa marque personnelle sur vous, en vous donnant le Saint-Esprit promis. Le Saint-Esprit nous garantit les biens que Dieu a réservés à son peuple ; il nous assure que nous les posséderons quand notre délivrance sera complète.» (Epître de Paul aux Ephésiens, ch.1 v.13-14)

Ce salut s’obtient par la foi en Jésus-Christ. Il n’a rien à voir avec la loterie, ou avec le fait d’essayer de gagner son éternité en faisant des choses «biens».


Pour en savoir plus :

Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer le Dieu de la Bible

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation