Inspiration de la Bible : est-elle inspirée par Dieu ?

Inspiration de la Bible : est-elle inspirée par Dieu ?
Share Button

La Bible est-elle Parole de Dieu, comme le pensent les chrétiens ? Quelles preuves en avons-nous ?

Même inspiration des auteurs

La Bible offre une unité assez déconcertante, alors qu’elle est composée de pas moins de 66 livres, écrits par quelques 30 auteurs différents, sur une période estimée à 1600 ans ! On pourrait logiquement s’attendre à y trouver un ensemble hétérogène. Pourtant, il s’agit d’une seule et même histoire (voir : le message de la Bible):

Du début jusqu’à la fin, on y trouve la même conception de Dieu : il y est à la fois créateur, juge, saint, sauveur et amour. De plus, si la Bible avait été un livre rédigé uniquement par des hommes, comment auraient-ils pu inventer l’abaissement d’un Dieu jusque dans la misérable condition humaine, avec au bout du compte une mort encore plus misérable (en Jésus). Quel intérêt auraient-ils eu à cela ?

La description de la nature humaine est également semblable partout : elle peut atteindre les plus hauts sommets de la bonté et les plus profonds abîmes de la méchanceté. On y voit l’homme créé pour vivre avec le Tout-Puissant, mais pourtant révolté contre lui. Son plus grand besoin reste sa réconciliation avec Dieu et son prochain.

La personne de Jésus est aussi présentée de la même manière tout au long de la Bible : il y est à la fois Dieu et homme. En devenant un être humain comme nous, il a rendu accessible le Dieu que nous n’aurions pas pu comprendre autrement. Sa mort sur la croix n’est pas décrite dans les Saintes Écritures seulement comme un simple acte d’héroïsme, mais comme un révélateur des profondeurs de la cruauté humaine et de l’ampleur de l’amour de Dieu, prêt à tout pour sauver chaque homme.

Enfin, on découvre la même espérance : c’est qu’à la fin des temps, ceux qui auront confié leur vie à Dieu, ceux qu’il appelle Ses amis, vivront éternellement avec Lui dans un monde où les pleurs, la souffrance et le deuil n’existeront plus.

En définitive, nous voici dans la Bible en présence d’auteurs n’étant pas contemporains, très différents les uns des autres (bergers, pêcheurs, rois…), mais qui tous ont été traversés par une unité de pensée stupéfiante et inédite dans l’Histoire.  

Inspiration divine de la Bible : totale ou partielle ?

Beaucoup de gens pensent qu’il y a les deux sources d’inspiration (humaine et divine) dans la Bible. Tout en admettant la possibilité d’une inspiration transcendante d’une partie des Saintes Écritures, ils prétendent que leurs auteurs n’auraient pas pour autant été préservés de l’erreur. On l’aura compris : selon cette thèse, la Bible ne serait pas la Parole de Dieu, mais ne ferait que la contenir, au milieu d’un tas de considérations humaines plus ou moins erronées.

Cette thèse nous plonge dans un marécage d’incertitudes, car dès lors, comment juger ce qui est infaillible ou pas dans les textes ? En réalité, si l’histoire de la Bible est fausse, la doctrine ne peut être vraie non plus, puisque la deuxième est fondée sur la première : « Si vous ne croyez pas quand je vous ai parlé des choses terrestres, comment croirez-vous quand je vous parlerai des choses célestes ?« , demandait Jésus à un savant de son époque (Évangile de Jean ch.3 v.12).

La Bible s’affirme elle-même comme inspirée de façon complète et non partielle

Insinuer le contraire, c’est la trahir.

En outre, prétendre qu’elle est jalonnée de mythes anciens, c’est faire un deuxième contresens, car justement, les Saintes Écritures se sont construites en opposition aux mythes. L’apôtre Pierre dira : « Ce n’est pas en suivant des fables (littéralement, en grec: »des mythes ») habilement conçues que nous vous avons fait connaître la puissance et l’avènement de Notre Seigneur Jésus-Christ, mais parce que nous avons vu Sa majesté de nos propres yeux » (2ème épître de Pierre ch.1 v.16).

Le message est clair : la Bible se déclare elle-même comme reposant sur des faits ; des faits certes surnaturels, mais non point des mythes. Si donc nous ne voulons pas croire en l’inspiration de la Bible, alors avouons-le franchement ; et n’empruntons pas pour cela des détours rhétoriques consistant à faire dire à la Bible ce qu’elle ne dit pas.

Mais pour croire en l’inspiration de la Bible, il faut que Dieu lui-même vienne nous en persuader. Il ne reste plus qu’à accepter d’être touché par Dieu pour être convaincu(e) que la Bible vient d’abord et avant tout de Lui. « Mais enfin, vous ne croyez tout de même pas à ce que dit ce livre, n’est-ce pas ? » demandait un jour un professeur d’université New-yorkais à une dame chrétienne qui avait assisté à ses cours. « Oh si, répondit-elle, je connais même personnellement l’Auteur« .

Et vous, avez-vous rencontré Dieu personnellement ?


Pour en savoir plus :

Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation