J’ai rencontré Dieu sans pratiquer de religion

J’ai rencontré Dieu sans pratiquer de religion
Share Button

Pour moi, Dieu n’existait pas. Je préférais ne pas réfléchir au sens de la vie ou, à la mort, comme tout le monde, jusqu’au jour où…

Pour moi, Dieu n’existait pas. Je croyais ce qu’on m’enseignait à l’école par rapport à la théorie de l’évolution et le fait que c’est par hasard que nous nous étions retrouvés ici. Je ne me posais pas trop de questions supplémentaires sur les origines de la terre et de l’humanité ; ça me suffisait. J’essayais de ne pas trop penser non plus au sens de la vie et à la mort ; c’était plutôt quelque chose qui me faisait peur et donc je préférais ne pas y réfléchir sérieusement. J’avais une assez mauvaise image de la religion et des personnes qui la pratiquaient. J’estimais qu’il fallait vraiment être ignorant pour croire que Dieu existait ; c’était des croyances tout ça, fondées sur rien, de vieilles coutumes.

Pourtant, je viens d’une famille de tradition catholique, c’est-à-dire que j’ai été baptisée étant bébé, mais mes parents n’étant pas pratiquants, je n’ai pas reçu d’enseignement religieux. Pour moi ce baptême ne traduisait pas un engagement personnel vis-à-vis de Dieu.
Je vivais sans vrai but. Certaines personnes de mon entourage avaient une vision plutôt négative de la vie et c’est vrai qu’en y pensant, je me rendais compte que la vie n’était pas une perspective réjouissante : on naît et on passe par les différentes étapes de la vie avec plus ou moins de difficultés, pour finalement mourir un jour. Mais malgré tout, j’avais envie de vivre. Je me disais que quand même, certains moments de la vie étaient agréables et j’avais envie de les vivre. Je ne me projetais pas trop dans l’avenir, je vivais en me laissant influencer par les modes et par les gens qui m’entouraient, sans vraiment réfléchir. Je faisais un peu comme tout le monde, même si je savais que certaines choses n’étaient pas très bonnes. Je me disais qu’après tout, je n’étais pas quelqu’un de si mauvais.

Et puis il y a quelques temps, ma vie a changé. « Jésus est entré dans ma vie » si je peux dire ainsi ! Ce qui est étonnant c’est que je n’ai jamais cherché Dieu, c’est lui qui est venu vers moi et s’est révélé à moi.
Une année, ma famille et moi avons accueilli chez nous une Canadienne de 18 ans dans le cadre d’un programme d’échange. Cette fille, qui s’appelait Jillian, était chrétienne. C’était la première personne vivant une relation avec Dieu que je rencontrais. Nous sommes devenues assez proches et nous avions de temps en temps des discussions sur sa foi. ça n’allait pas très loin, mais ça me donnait une vision différente de la religion. Elle avait une démarche personnelle et sincère qui ne passait pas par des rituels. Je trouvais ça différent. Je n’étais pas vraiment intéressée, mais je respectais ses valeurs par tolérance, parce qu’elle était mon amie.

Et puis un jour, Jillian a rencontré une famille dans le village où j’habite, à l’occasion d’un spectacle pour Pâques. Ils étaient chrétiens et le père était même le pasteur d’une église protestante évangélique. Le dimanche suivant, elle est donc allée à l’église avec eux, et moi avec, pour l’accompagner et aussi par curiosité. Et puis le samedi suivant, j’ai été invitée chez cette famille pour une réunion du groupe de jeunes de l’église.

Ma première impression en voyant ces gens a été qu’il y avait quelque chose de différent en eux : beaucoup de joie et d’amour entre eux. Je sentais qu’il n’y avait pas de jugement ou de pensées mauvaises quand ils me parlaient. J’ai rencontré des personnes qui m’ont parlé de la façon dont Dieu avait changé leur vie et de la relation qu’ils avaient à présent avec lui ; ça m’a beaucoup touché. J’ai continué à aller à l’église, même après le départ de Jillian. Je voulais en savoir plus sur la foi chrétienne et je voulais vraiment savoir si tout ça était vrai. Je posais des questions ; j’ai commencé à lire la Bible : je voulais savoir comment ils pouvaient être si sûrs que Dieu existait. Petit à petit, j’ai réalisé que Jésus n’était pas un personnage de légende ; il avait vraiment vécu et des gens témoignaient de leur relation avec lui.

J’ai cru à l’existence de Jésus. Et même plus, j’ai compris que sa mort sur la croix était un sacrifice pour payer les fautes de tous les hommes, pour qu’ils puissent être près de Dieu. J’ai été convaincue de sa résurrection : Jésus était le fils de Dieu, d’un Dieu qui existait vraiment ! C’est tout ce cheminement qui m’a conduit à croire moi aussi. C’est Dieu qui s’est révélé à moi par toutes ces discussions et ces lectures.

A partir de ce moment-là, je voulais savoir comment Dieu pouvait changer ma vie à moi aussi. J’ai appris qu’il suffisait d’une prière, pas besoin de grandes cérémonies, juste une prière à Dieu. j’ai reconnu ma mauvaise nature et mon péché, j’ai demandé à Dieu de me pardonner pour cela, je l’ai remercié pour le sacrifice de Jésus pour moi, pour payer mes fautes pour que je puisse être auprès de Lui, je lui ai demandé d’entrer dans ma vie.

ça n’a pas été un phénomène instantané, comme je le pensais, mais plutôt une transformation progressive. Petit à petit, Dieu me montrait le mal que je faisais : la façon de m’adresser à mes proches, mes mauvaises habitudes, mon égoïsme, et tout ça. J’ai commencé à vraiment détester ça, et Dieu m’a changé, et continue à me transformer jour après jour en me montrant ce qui ne va pas dans ma vie. J’apprends aussi sur lui à travers ce qu’il me dit dans la Bible. Je vis une relation personnelle avec Dieu, je peux lui parler librement, je sais qu’il m’écoute toujours. Il est un soutien par sa présence et ses promesses, par les gens qu’il met autour de moi. Je veux l’honorer par tout ce que je fais et je veux lui obéir. Dieu fait partie de ma vie !


Pour en savoir plus sur Dieu:
Mode d’emploi pour croire en Dieu, rencontrer Dieu

Share Button
Mentions Légales — Copyright 2018 - Sevenside creation